Vendez à l’International Avec Amazon : Attention aux Taxes

Vous vendez vos articles dans un autre pays que le vôtre ? Vous allez devoir vous acquitter du paiement d’une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans chaque pays dans lequel vous vendez. Il est important de bien respecter la législation afin de ne pas avoir de différends avec vos clients. Cela va jouer sur leurs satisfactions et donc directement sur l’acquisation de la Buy Box.

Ce que vous devez savoir pour vendre sur Amazon US

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure Amazon US ? Il faut savoir qu’il existe des « sales taxes », des taxes de ventes qui varient aux États-Unis d’un État à l’autre. Certains États n’en ont pas. Deux États, la Virginie et New York, ont statués que si votre seul lien avec leur État est en tant que vendeur tiers (où Amazon s’occupe de tout le traitement et de la logistique), vous n’avez pas à percevoir la taxe de vente dans cet État. Donc si vous effectuez des ventes aux États-Unis via Amazon, faites attention à la taxe de vente dont vous êtes potentiellement redevable. Aux États-Unis, les vendeurs en ligne doivent percevoir la taxe de vente dans les États ou les villes dans lesquels ils ont un « lien avec la taxe de vente ». Tous les États ont une définition légèrement différente de ce terme. Mais généralement, le lien avec la taxe de vente est défini comme la « présence » du vendeur dans un État par son activité économique. Cette présence doit être suffisamment importante pour qu’une entreprise soit tenue de se conformer à la loi sur la taxe de vente de l’État. Lorsque le lien avec la taxe de vente est établi, vous devez vous inscrire auprès de l’État en question. Il faut donc remplir correctement les formulaires d’inscription et les soumettre à la bonne autorité fiscale. Une fois l’inscription terminée, vous allez commencer à percevoir et à verser la taxe de vente dans la nouvelle juridiction. Ensuite, on vous attribuera une fréquence de production de la taxe de vente et les dates d’échéance de cette taxe. Votre fréquence de dépôt est généralement mensuelle, trimestrielle ou annuelle et dépend de votre volume de ventes. Aux États-Unis, vous pouvez offrir un prix HT aux clients tant que la commande ne dépasse pas 800 $.  

Payez vos taxes !

De nombreux vendeurs n’ont jamais mis en place les options de perception des taxes d’État sur Amazon. Penser que c’est Amazon qui s’occupe automatiquement de toutes les questions sur les taxes est une erreur. Bien qu’Amazon soit heureux de percevoir la taxe de vente de l’État pour vous (moyennant des frais minimes), il revient à chaque vendeur de gérer le versement des taxes aux juridictions fiscales appropriées à travers le pays. Il existe des prestataires qui vont s’occuper des calculs et des déclarations de taxes automatiquement pour vous. C’est une solution intéressante pour ne rater aucun calcul. Pour exemple : Avalara ou Taxjar.

Attention aux seuils de taxes sur Amazon Europe

Tout comme pour l’Europe, à partir d’un certain montant de ventes vous devez vous identifier dans le pays. L’identification permet d’obtenir un numéro de TVA pour pouvoir déclarer et payer la TVA dans le pays en  question. Les seuils de ventes à ne pas dépasser sont de 35 000€/an en Europe pour les sociétés françaises qui vendent en Europe. Sauf pour l’Allemagne où le seuil est de 100 000€/an et 70 000 pour le Royaume-Uni. La vente sera alors taxée dans l’État d’arrivée des biens aux taux et conditions propres à la réglementation de cet État. Petit conseil pour les nouveaux vendeurs : dès l’ouverture d’un nouveau compte Amazon, vous pouvez changer les paramètres liés aux taxes. Allez dans le menu Paramètres puis Paramètres fiscaux. Indiquez dans quels États vous voulez qu’Amazon perçoive la taxe de vente de l’État. Réglez le paramètre « Use default Product Tax Code » sur « A_GEN_TAX« . Amazon est généralement par défaut réglé sur A_GEN_NOTAX, c’est à dire où aucune taxe n’est perçue. Voilà, vous avez toutes les clés en main pour vendre vos produits à l’étranger avec Amazon !  
Publié le 20/05/2019